Passer au contenu
English
Répertoire des communiqués
Page précédente.
Comme les gouvernements intensifient les mesures visant à réduire les émissions de carbone, Marchés mondiaux CIBC réduit sa surpondération dans les actions du secteur de l'énergie

    TORONTO, le 5 fév. /CNW/ - Banque CIBC (CM aux bourses de Toronto et de
New York) - Des mesures fermes prises par de nombreux gouvernements des pays
de l'OCDE en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) ont
entraîné la première diminution depuis plus de 20 ans de la consommation de
pétrole brut dans ces pays, selon le dernier rapport "Canadian Portfolio
Strategy Outlook" de Marchés mondiaux CIBC.
    "Les gouvernements mènent la guerre au carbone", a déclaré Jeff Rubin,
stratège en chef et économiste en chef de Marchés mondiaux CIBC. "La
diminution l'an dernier de la consommation de pétrole brut au sein de l'OCDE
semble être une preuve supplémentaire de la lutte politique à la demande de
pétrole visant à réduire les émissions de GES."
    M. Rubin donne comme exemples d'initiatives politiques ayant entraîné une
réduction de la consommation de pétrole brut l'obligation d'augmenter le
contenu en éthanol dans l'essence et le resserrement des normes relatives à la
consommation de carburant. Ces politiques répondent aux craintes que soulèvent
les changements climatiques. Il s'attend à ce que le Canada et les Etats-Unis
adoptent des règlements sur les émissions de GES semblables à ceux qui ont été
mis en oeuvre dernièrement en Californie. Ainsi, les provinces et les autres
Etats imposeraient un plafond aux émissions de dioxyde de carbone et
créeraient simultanément un système d'échange permettant aux grands pollueurs
d'acheter des crédits d'émission aux entreprises dont les émissions sont
inférieures au plafond imposé.
    Selon le rapport, ce sont les entreprises de service public et les
producteurs actifs dans le domaine des sables bitumineux qui seraient les plus
touchés par un tel système de plafonnement et d'échange. Suite à ces mesures à
venir et au ralentissement de la croissance de la demande de pétrole brut dans
les pays de l'OCDE, Marchés mondiaux CIBC réduit sa surpondération dans les
actions du secteur énergétique de 4,5 à 3 points de pourcentage. Toutefois, la
firme prévoit tout de même que les géants mondiaux de l'énergie continueront
de s'intéresser aux sables bitumineux.
    "Nous rajustons notre portefeuille d'actions vers une pondération
sectorielle plus équilibrée, conforme à l'ampleur des gains du marché", a noté
M. Rubin. "La déception des investisseurs, qui n'espèrent plus voir de
réduction des taux d'intérêt à court terme, a été plus que contrebalancée par
un regain de confiance dans l'économie nord-américaine."
    Ce regain de confiance a propulsé la Bourse de Toronto vers un nouveau
record en janvier. Selon Marchés mondiaux CIBC, la bourse atteindrait à la fin
de l'année un sommet de 14 250.
    Marchés mondiaux CIBC reste fondamentalement haussière pour ce qui est
des actions, pour lesquelles elle conserve une surpondération de 10 points de
pourcentage par rapport aux espèces et aux obligations. La diminution de sa
participation dans le secteur de l'énergie et le demi-point retranché dans le
secteur financier, puisque la baisse des taux d'intérêts a été reportée, ont
ouvert la porte à la réduction de sa sous-pondération dans les produits de
consommation de base, les produits de consommation discrétionnaires et les
actions des technologies de l'information.
    Marchés mondiaux CIBC maintient toujours sa surpondération dans les
actions du secteur de l'or et des autres matériaux. Elle estime aussi que la
vigueur de l'économie mondiale est favorable aux prix des métaux et à la
diversification en devises autres que le dollar américain par les banques
centrales, ce qui crée les conditions nécessaires pour que l'or atteigne
700 $ US l'once d'ici la fin de l'année.
    Pour ce qui des autres éléments du groupe des matériaux, Marchés mondiaux
CIBC favorise aussi le groupe des engrais agricoles. En effet, l'appui donné
par les gouvernements à la production d'éthanol a entraîné une augmentation de
la surface cultivée en mais et celle des prévisions relatives à la demande
future en engrais. Les évaluations pour ce secteur ont par conséquent été
dopées.
    Vous pouvez consulter la version intégrale du rapport de Marchés mondiaux
CIBC à l'adresse suivante
    http://research.cibcwm.com/economic_public/download/psfeb07.pdf.

    Marchés mondiaux CIBC, division des services bancaires de gros de la
Banque CIBC, offre une gamme complète de produits de crédit intégré et de
marchés des capitaux, de services bancaires d'investissement et de services de
banque d'affaires à des clients des marchés financiers clés en Amérique du
Nord et partout dans le monde. Nous proposons également des solutions
novatrices et des services consultatifs dans un vaste éventail de secteurs et
nous fournissons des recherches de premier ordre à notre clientèle
d'investisseurs constituée de sociétés, de gouvernements et d'institutions.




Pour plus de renseignements:
Renseignements: Jeff Rubin, économiste en chef et stratège en chef,
directeur général, Marchés mondiaux CIBC, au (416) 594-7357,
jeff.rubin@cibc.ca; ou avec Kevin Dove, Communications et affaires publiques
CIBC, au (416) 980-8835, kevin.dove@cibc.ca

Plus Nouvelles
print email rss