Passer au contenu
English
Répertoire des communiqués
Page précédente.
Marchés mondiaux CIBC s'interroge sur l'état de préparation à la retraite des Canadiens, étant donné que les droits de cotisation à un REER inutilisés atteignent 491 milliards de dollars
    TORONTO, le 6 fév. /CNW/ - La Banque CIBC (CM aux bourses de Toronto et
de New York) - Cette année, on prévoit que les Canadiens cotiseront une somme
record de près de 33 milliards de dollars à leurs REER; toutefois, cette somme
est modeste si on la compare aux droits de cotisation à un REER inutilisés
qu'ils détiennent, évalués à 491 milliards de dollars. Voilà l'une des
conclusions d'un rapport de Marchés mondiaux CIBC publié aujourd'hui et
intitulé : "Retirement: Ready or Not?".
    "En moyenne, chacun des 20,7 millions de Canadiens disposant de droits de
cotisation à un REER inutilisés peut cotiser 23 700 $ à son REER pour l'année
d'imposition 2006, une hausse comparativement à 15 000 $ en 1999", a déclaré
Benjamin Tal, économiste principal, Marchés mondiaux CIBC. "Près de 90 % des
déclarants canadiens disposent actuellement de droits de cotisation à un REER
inutilisés."
    Malgré la forte augmentation de l'ensemble des cotisations aux REER en
2005, moins de 40 % des Canadiens âgés de 25 à 64 ans y ont effectivement
cotisé au cours de l'année. Le montant des cotisations a peu changé au cours
des dernières années; on a observé une cotisation médiane de 2 030 $ par
ménage en 2005, et un montant pratiquement identique en 2003 et en 2004. Cela
signifie que lorsqu'on prend en compte l'inflation, le montant de la
cotisation médiane à un REER est, à vrai dire, en chute. Des cotisations
médianes à un REER peu élevées et en baisse se traduisent par une épargne
globale insuffisante pour les REER. En tant que part du revenu, les
cotisations à un REER ont chuté sous le niveau de 6 % en 2005, ce qui
représente une baisse supérieure à 1 % comparativement au niveau observé en
1999.
    "En 2005, le montant médian des placements dans des REER détenus par des
Canadiens âgés de 55 à 65 ans n'était que de 60 000 $", ajoute M. Tal. "Dans
le contexte actuel, où les taux d'intérêt sont peu élevés, les intérêts versés
sur de telles épargnes n'équivalent qu'à un revenu annuel de quelques milliers
de dollars."
    En outre, l'augmentation du total des cotisations à un REER masque une
disparité croissante des revenus, compte tenu du fait que cette croissance est
attribuable aux Canadiens qui gagnent plus de 80 000 $ par année. En 2005,
seulement 20 % des Canadiens âgés de 35 à 64 ans disposant d'un revenu annuel
inférieur à 30 000 $ ont cotisé à un REER. Parallèlement, le déclin relatif
des régimes de retraite à cotisation patronale ne contribue pas à combler cet
écart.

    Le rapport intégral de Marchés mondiaux CIBC est accessible à l'adresse
    suivante :
    http://research.cibcwm.com/economic_public/download/srpt_rrsp_022007.pdf.

    Marchés mondiaux CIBC, division des services bancaires de gros de la
Banque CIBC, offre une gamme complète de produits de crédit intégré et de
marchés des capitaux, de services bancaires d'investissement et de services de
banque d'affaires à des clients des marchés financiers clés en Amérique du
Nord et partout dans le monde. Nous offrons des solutions de financement
complètes et novatrices à des entreprises axées sur la croissance et nous
participons activement à tous les marchés des capitaux. Nous proposons
également des services consultatifs dans un vaste éventail de secteurs et nous
fournissons des recherches de premier ordre à notre clientèle d'investisseurs
constituée de sociétés, de gouvernements et d'institutions.




Pour plus de renseignements:
Renseignements: Benjamin Tal, économiste principal, Marchés mondiaux
CIBC, au (416) 956-3698, [email protected]; ou avec Rina Cortese,
Communications et affaires publiques CIBC, au (416) 980-7458,
[email protected]

Plus Nouvelles
print email rss