Passer au contenu
English
Répertoire des communiqués
Page précédente.
Selon la Banque CIBC, les petites entreprises canadiennes montrent des signes de fatigue alors que leur confiance s'émousse

Les petites entreprises qui obtiennent les meilleurs résultats s'adaptent à la nouvelle réalité en s'orientant davantage vers les exportations.

TORONTO, le 10 oct. 2017 /CNW/ - Neuf ans après le début du présent cycle économique, les petites et moyennes entreprises montrent non seulement des signes de fatigue et font état d'une confiance amoindrie, mais elles sont également confrontées à de nombreux vents contraires, selon un nouveau rapport de Marchés des capitaux CIBC.

« Les petites et moyennes entreprises ont été les pionnières de la reprise économique puisqu'elles ont été en mesure de générer des emplois à un rythme plus rapide que les grandes entreprises. Mais le cycle gagne en maturité et les PME montrent certains signes de fatigue », déclare l'économiste en chef adjoint de la Banque CIBC, Benjamin Tal, auteur du rapport intitulé Canadian SMEs - The Cycle and Beyond. « Des bouleversements externes comme des taux d'intérêt plus élevés, un dollar canadien plus fort, des salaires minimums à la hausse et des modifications potentielles à la politique fiscale mettront davantage à l'épreuve la durabilité de ce segment essentiel de l'économie canadienne. Les PME sont-elles en mesure de relever le défi? »

Dotées de positions de trésorerie et de niveaux de dettes sains, et les investissements des entreprises se trouvant en territoire favorable, les grandes sociétés dépassent désormais les PME en matière de rythme de création d'emplois. Malgré l'absence de signaux d'alarme importants pour les sociétés canadiennes, le rapport indique qu'un examen plus attentif révèle des signes précurseurs de fragilité.

Les marges bénéficiaires, qui se situent tout juste en deçà de 7 pour cent, sont conformes aux données présentées dans la deuxième moitié des deux dernières périodes de croissance, mais cette fois, les marges ont bénéficié de coûts unitaires de main-d'œuvre plus bas, ce qui reflète en partie les salaires qui demeurent stagnants pendant une plus grande partie du cycle que ce que prévoient les modèles classiques.

« Déjà, les PME indiquent que la croissance euphorique du PIB de plus de 4 pour cent ne sera pas durable », souligne M. Tal.

Leur « niveau de confiance a chuté brutalement au cours des derniers mois, pavant la voie à une détérioration des données économiques au cours du second semestre de l'année. Et cette diminution de la confiance apparaît dans la dynamique de l'embauche dans le milieu des PME », puisque l'embauche au sein des PME ralentit et que la proportion des emplois qu'elles détiennent est en décroissance », indique le rapport.

« Au cours des deux dernières années, le rythme de création d'emplois des PME a représenté la moitié de celui des grandes sociétés », mentionne M. Tal.

Malgré les défis, le taux de sortie des PME a connu une tendance à la baisse, suggérant que les entreprises survivent plus longtemps. Le rapport souligne également que le nombre de nouvelles entreprises a aussi diminué et que l'âge moyen des PME augmente.

Toutefois, plus une entreprise est jeune, plus elle tend à croître rapidement, selon le rapport.

« La croissance de l'âge moyen des PME a pour effet de réduire le dynamisme et le potentiel de croissance de tout le secteur, où que nous en soyons dans le cycle », dit M. Tal.

Les secrets de la réussite des PME

Le rapport a examiné les PME dotées d'une croissance des revenus supérieure à la moyenne au cours des cinq dernières années afin de découvrir les facteurs qui entraînent le succès et il a cerné trois tendances clés : 

  • La sous-traitance - les revenus des petites sociétés qui obtiennent du travail d'autres entreprises en sous-traitance augmentent en moyenne 45 pour cent plus rapidement que ceux des sociétés qui ne font pas de travail en sous-traitance;
  • Une orientation vers l'exportation - les revenus des sociétés orientées vers l'exportation grimpent 50 pour cent plus rapidement que ceux des sociétés qui ne font pas d'exportation; et 
  • La souplesse face au marché - les entreprises comptant un plus grand nombre de services et de produits ont enregistré en moyenne une plus forte croissance des revenus et, par secteur, les PME orientées vers les services ont connu les meilleurs résultats, y compris les sociétés de renseignements financiers et de loisirs.

La nature de plus de la moitié des PME a changé au cours des cinq dernières années; une orientation plus marquée vers l'exportation et une gamme croissante de produits ou de services jouent un rôle important dans ce changement, indique le rapport.

« Cette conclusion suggère que les propriétaires de petites entreprises sont en mesure de s'adapter à un marché en pleine évolution en modifiant leur gamme de produits ou de services », dit M. Tal.  « Au bout du compte, la clé du succès se trouve dans le modèle d'affaires et la capacité de s'adapter à des conditions de marché changeantes. »

Le rapport souligne également que le succès en affaires ne dépend pas de ce qui motive le propriétaire à lancer son entreprise, comme une mise à pied ou la nécessité de trouver du travail, ou encore le fait d'être passionné par un concept d'affaires.

« Fait intéressant, nous n'avons trouvé aucune différence de rendement entre les PME qui ont été mises sur pied en raison de circonstances économiques négatives et les entreprises qui ont été établies parce que l'entrepreneur a choisi de devenir un travailleur indépendant », mentionne M. Tal.

Banque CIBC
La Banque CIBC est une importante institution financière canadienne d'envergure mondiale qui compte 11 millions de clients, tant des particuliers que des entreprises, y compris des clients institutionnels et du secteur public. Par l'intermédiaire de Services bancaires personnels et PME, de Groupe Entreprises et de Gestion des avoirs, et de Marchés des capitaux, la Banque CIBC offre un éventail complet de conseils, de solutions et de services au moyen de son réseau de services bancaires numériques de premier plan, et de ses emplacements dans tout le Canada, aux États-Unis et dans le monde entier. Marchés des capitaux CIBC offre des produits et des services intégrés de réseau mondial, des services consultatifs et d'exécution en placement, des services de financement d'entreprises et des services de recherche de premier plan aux grandes entreprises, aux gouvernements et à des clients institutionnels à l'échelle mondiale. Visitez le site www.cibccm.com pour obtenir plus de renseignements sur la Banque CIBC et Marchés des capitaux CIBC. Vous trouverez d'autres communiqués et renseignements au sujet de la Banque CIBC au www.cibc.com/fr/about-cibc/media-centre.html.

SOURCE CIBC - Recherche économique

Pour plus de renseignements: Caroline Van Hasselt, directrice en chef, Relations publiques, 416 784-6699 ou [email protected]
Plus Nouvelles
print email rss