Passer au contenu
English
Répertoire des communiqués
Page précédente.
Le remboursement des dettes est la principale priorité financière des Canadiens pour 2019, selon les résultats d'un sondage réalisé par la Banque CIBC

Les Canadiens s'inquiètent du coût de la vie, de la faiblesse du dollar canadien et de la hausse des taux d'intérêt pour commencer l'année

TORONTO, le 27 déc. 2018 /CNW/ - Un nouveau sondage réalisé par la Banque CIBC révèle que le remboursement des dettes est la principale priorité financière des Canadiens à l'approche de 2019, cette priorité figurant en tête de liste dans le sondage annuel pour la neuvième année consécutive. De plus, presque le tiers des Canadiens (29 %) affirment avoir contracté de nouvelles dettes au cours des 12 derniers mois, invoquant les dépenses quotidiennes comme la principale raison de cette accumulation. 

« L'endettement pèse lourdement sur les Canadiens. Il n'est donc pas surprenant qu'ils continuent de placer les préoccupations relatives à leurs dettes au premier rang de leur liste de priorités chaque année. L'endettement peut être un outil utile pour réaliser des objectifs à long terme, comme l'acquisition d'une résidence ou le financement des études mais, si vous y recourez pour boucler les fins de mois, il est peut-être temps de planifier vos liquidités à la place », a affirmé Jamie Golombek, directeur gestionnaire, Planification financière et conseils CIBC, qui donne des conseils dans une nouvelle vidéo. « En faisant la liste de vos revenus et de vos dépenses avec un expert, vous pourrez découvrir des façons de réduire vos dépenses, de diminuer les paiements d'intérêt et de bénéficier d'avantages fiscaux pour encore plus tirer avantage de votre argent afin de réaliser vos objectifs », a-t-il poursuivi.

Principales conclusions du sondage :

  • Rembourser les dettes (26 %) est la principale priorité financière des Canadiens pour 2019. Suivent payer les factures et joindre les deux bouts (14 %), augmenter les avoirs (12 %) et épargner pour les vacances (7 %) et pour la retraite (6 %).
  • Les Canadiens qui ont contracté de nouvelles dettes au cours des 12 derniers mois (29 %) ont invoqué principalement comme raison le paiement des dépenses courantes (34 %), l'achat d'un nouveau véhicule (24 %) et le paiement des réparations ou des rénovations résidentielles (20 %).
  • On constate peu de changement par rapport à l'année dernière, puisque les Canadiens affirment que leurs principales sources d'endettement sont la carte de crédit (45 %), le prêt hypothécaire (31 %), le prêt automobile (23 %), la marge de crédit (22 %) et le prêt personnel (11 %).
  • Parmi les répondants, 28 % affirment n'avoir aucune dette.
  • Les principales préoccupations des Canadiens pour 2019 sont la hausse du coût des produits ou de l'inflation (64 %), la faiblesse du dollar canadien (34 %) et la hausse des taux d'intérêt (31 %).
  • Parmi les répondants, 63 % sont inquiets du fait que la période prolongée des rendements supérieurs sur le marché boursier tire à sa fin.

Même si deux Canadiens sur cinq (39 %) sont préoccupés par le fait qu'ils négligent leurs épargnes en mettant trop l'accent sur leurs dettes, la vaste majorité d'entre eux (84 %) croient encore qu'il est préférable de rembourser les dettes plutôt que d'épargner. Ce résultat du sondage coïncide avec la publication d'un récent rapport de Statistique Canada qui révélait que le ménage canadien moyen devait 1,78 $ pour chaque dollar de revenu disponible, même si la croissance des emprunts continue de ralentir. Il n'est pas surprenant que, si bon nombre (63 %) d'entre eux craignent que le marché boursier ait déjà atteint un sommet, les Canadiens soient tentés de délaisser l'épargne pour s'attaquer à leurs dettes - une décision motivée par les émotions, et non par les faits, conclut un rapport antérieur de la Banque CIBC.

« Il est rare que l'on dispose de suffisamment d'argent pour tout faire. C'est pourquoi il est essentiel de tirer le maximum des revenus en privilégiant les deux côtés du bilan - non pas les dettes ou l'épargne, mais les deux, a précisé M. Golombek. Cela se résume à faire des compromis, en mettant en balance vos priorités actuelles et futures. L'idée de n'avoir aucune dette peut vous aider à mieux dormir la nuit, mais cela pourrait vous coûter plus cher à long terme si vous tenez compte de la perte de croissance de l'épargne à l'abri de l'impôt. » 

Les ralentissements économiques sont souvent temporaires, et ce n'est rien de nouveau, comme l'a mentionné M. Golombek. Le risque réel pour les investisseurs est qu'ils ont des réactions impulsives qu'ils sont susceptibles de regretter lorsque le marché se redresse et qu'ils sont ainsi empêchés de réaliser des gains.

« Les hausses et les baisses peuvent être dérangeantes, mais il est important de conserver vos placements et de ne pas vous laisser perturber par les turbulences à court terme du marché, a affirmé M. Golombek. Un conseiller de confiance peut alors être utile. »

« N'oubliez pas que votre portefeuille est conçu pour réaliser vos objectifs à long terme et tient compte de la volatilité durant cette période. Il est essentiel d'avoir un plan financier en place et un ensemble de placements permettant de surmonter les reculs et d'en tirer avantage également », a-t-il ajouté.

M. Golombek offre des conseils pour faire fructifier davantage votre argent en 2019 dans une nouvelle vidéo :

  • Faites la liste de vos revenus et de vos dépenses pendant une période de trois mois pour déterminer si vos liquidités sont positives (les revenus sont supérieurs aux dépenses), neutres (les revenus couvrent les dépenses sans extra) ou négatives (les revenus ne sont pas suffisants pour couvrir les dépenses).
  • Établissez un plan - Si vos liquidités sont positives, vous pouvez utiliser le surplus pour rembourser une dette dont les intérêts sont élevés -- non pas votre prêt hypothécaire -- d'abord. Ensuite, vous pourrez utiliser le surplus pour constituer une épargne à long terme dans un REER et un CELI pour vous-même et en mettre un peu plus de côté pour les enfants dans un REEE. Enfin, si votre épargne à long terme est sur la bonne voie, vous pouvez envisager d'augmenter vos versements hypothécaires. Si vos liquidités sont neutres ou négatives, vous devez chercher des façons de réduire vos dépenses ou vos paiements d'intérêt en consolidant vos dettes à un taux inférieur.
  • Utilisez le prélèvement automatique - Vous pouvez synchroniser votre plan d'épargne et de remboursement de prêt avec votre paie. Investir directement dans vos objectifs dès le départ peut vous aider à réaliser vos objectifs et à joindre les deux bouts avec moins d'argent.
  • Réexaminez vos objectifs et établissez leur ordre de priorité - Vous avez probablement de nombreux objectifs pour lesquels vous souhaitez épargner. Vous pouvez rencontrer un conseiller qui vous aidera à établir un plan financier qui vous permettra de faire ce qui est important pour vous aujourd'hui et dans les nombreuses années à venir.

À propos du sondage de 2019 sur les priorités financières :

Le 3 décembre 2018, un sondage en ligne a été mené auprès de 1 519 adultes canadiens choisis au hasard parmi les membres du panel en ligne Maru Voice Canada de Maru/Blue. Aux fins de comparaison, un échantillon aléatoire de cette taille comporte une marge d'erreur estimée (qui mesure la variabilité d'échantillonnage) de plus ou moins 2,5 %, 19 fois sur 20. Les résultats ont été pondérés par niveau de scolarité, âge, sexe et région (et, au Québec, par langue) de manière à refléter la composition de la population, en fonction des données du recensement. Ceci a pour but de veiller à ce que l'échantillon soit le plus représentatif possible de toute la population adulte du Canada. Les écarts entre les totaux sont attribuables à l'arrondissement des données.

À propos de la Banque CIBC

La Banque CIBC est une importante institution financière nord-américaine qui compte 10 millions de clients, tant des particuliers que des entreprises, y compris des clients institutionnels et du secteur public. Par l'intermédiaire de Services bancaires personnels et PME, de Groupe Entreprises et Gestion des avoirs, et de Marchés des capitaux, la Banque CIBC offre un éventail complet de conseils, de solutions et de services au moyen de son réseau de services bancaires numériques de premier plan, et de ses emplacements dans tout le Canada, aux États-Unis et dans le monde entier. Vous trouverez d'autres communiqués de presse et renseignements sur la Banque CIBC à l'adresse www.cibc.com/fr/about-CIBC/media-centre.html ou en suivant la Banque CIBC sur LinkedIn (www.linkedin.com/company/cibc), Twitter @BanqueCIBC, Facebook (www.facebook.com/CIBC) et Instagram @CIBCNow.

SOURCE CIBC - Étude des besoins des consommateurs et conseils

Pour plus de renseignements: Trish Tervit, Affaires publiques, 416 813-9119, trish.tervit@cibc.com
Plus Nouvelles
print email rss